Actions déjà menées

Actions réalisées de 2003 à 2017

 

Le résultat de 14 ans d’action


Des actions pérennes


- 29 forages d’eau potable


- 2 écoles de trois classes avec latrines et 3 logements pour les instituteurs pour l’une d’elles


- 8 campagnes de soins ophtalmologiques concernant 4 000 patients, dont 900 ont bénéficié d’une opération de la cataracte


- Aide financière annuelle au CREN (Centre de rééducation et de nutrition pour enfants)


- Création d'un groupement de femmes gérant un micro crédit : association de femmes dont chacune a créé ou souhaite créer une activité indépendante


- Aide financière apportée aux malades du sida sous deux formes : financement des traitements concernant les maladies opportunistes et mise en place d’un micro crédit


Des actions ponctuelles


- Aide financière accordée durant deux ans au centre de vacances studieuses de Tiébélé


- Aide financière pour l’achat de grains lors d’une inondation aux conséquences catastrophiques

 


 

Forage de kuyou Dile2009_img4

Dile2009_im12

Mis à jour (Dimanche, 22 Avril 2018 16:47)

 

Réalisations de l'année 2017

 

EXTENSION DE L’ECOLE DE GOUGOGO KAMPALA

En 2011, le maire de Pô nous avait fait part de son souhait de faire construire une école dans le village de Gougogo-Kampala, situé dans une zone où l'analphabétisme est particulièrement important.

Le maire a proposé un cofinancement entre DILÉ et la commune pour l'édification de trois classes, un bureau, un magasin et des latrines. A ces dépenses s’est ajouté le coût de l’équipement en mobilier.

Nous avons accepté ce partenariat et la construction de l’école s’est achevée à la fin de l’année 2012, permettant à 250 enfants de suivre des cours dans des conditions satisfaisantes.

En 2017, nous avons accepté d’apporter une aide pour la construction d’une 2ème tranche de trois classes (y compris l’achat de mobilier) et d’un nouveau bloc de latrines, avec le même cofinancement qu’en 2012.

Coût : 18 694 € à la charge de DILÉ.


CAMPAGNE DE SOINS OPHTALMOLOGIQUES

La 8ème campagne de soins oculaires, organisée par Dilé, s’est déroulée du 9 au 21 mars, selon un programme déjà éprouvé : information de la population, dépistage des personnes susceptibles de recevoir des soins (du 8 au 27 février) et sélection de celles qui devant être opérées de la cataracte. 

C'est le Dr LOUGOUSSE, médecin ophtalmologiste burkinabé, aidé de son équipe, qui a cette année encore pris en charge les soins et pratiqué les interventions chirurgicales sur 83 patients (cf. rapport d’activités en annexe), dans les locaux du CSPS (dispensaire) de Tiébélé.

 

Coût : 8 370 €.

 

Par ailleurs, le cas d’un enfant souffrant d’une malformation d’un œil nécessitait une hospitalisation à OUAGADOUGOU, dont les frais ne pouvaient être assumés par les parents. DILÉ a pris en charge

cette dépense.

Coût : 460 €.

 

 

FORAGE DE SAWA LATI (Commune de PÔ)

Les habitants de Sawa Lati, village isolé ne disposant pas d’un nombre suffisant de points d’’approvisionnement en eau, un forage a été réalisé à la demande de la population.

Il s’agit du 29ème forage financé par DILÉ. Les villageois ont formé une association des utilisateurs de l’eau (A.U.E), dont le rôle sera d’assurer la gestion, l’entretien de la pompe à motricité humaine

(P.M.H.) et la perception d’une redevance, modeste,

pour le prix de l’eau.

Coût : 8 814 €.

 

 

 

 

 

 

 

CREN DE TIEBELE

 

 

Créé en 1979 par des Dominicaines, le CREN (Centre de rééducation et de nutrition pour nourrissons) prend en charge des bébés en grande détresse physiologique. Leurs mères sont nourries également et sont aidées dans divers domaines. On leur apprend à alimenter et soigner leurs enfants mais elles peuvent aussi bénéficier d’un accompagnement dans les domaines suivants :

  • formation : jardinage, couture et tricot, teinture de tissus et confection de savons.

  • micro crédit : prêt octroyé et remboursement au bout de 6 mois.

    Depuis 8 ans, DILÉ participe au financement du budget du CREN, à hauteur de 35 à 50 %, selon les besoins.

     

    En 2017, la contribution de DILÉ a représenté un montant de 3 495 €.

     

·

AIDE AUX MALADES DU SIDA (WEPERI)

Au Burkina Faso, les malades du Sida ne bénéficient pas de prise en charge en dehors des trithérapies. Les maladies opportunistes demandent des soins et la fourniture de médicaments que la plupart ne sont pas en mesure de payer.

DILÉ s’est donc engagée à assumer cette dépense en versant des fonds à l’association Weperi, qui regroupe les porteurs du VIH à Tiébélé, à charge pour elle d’allouer les sommes nécessaires à chacun de ses membres.

Selon les années, DILÉ apporte également une aide au fonds du microcrédit réservé aux malades.

Pour 2017, DILÉ a par ailleurs accepté d’accompagner financièrement des actions prévues par WEPERI pour :

  • améliorer l’accès à l’information des populations de Tiébélé sur les maladies sexuellement transmissibles (IST) et le sida ;

  • assurer le dépistage du VIH et des IST auprès de ces mêmes populations.

     

    Le budget prévu était de 2 500 euros (dont 1 500 pour les actions de sensibilisation), mais en raison du blocage de notre compte bancaire, suite au décès, de notre comptable M. Xavier BAKYONO, l’association WEPERI n’a pu assurer toutes les actions de sensibilisation et de dépistage prévues (seulement 838 euros dépensés en décembre). Un report est donc prévu sur le budget 2018.
  •  

  • Montant des dépenses 2017 : 1 838 €
  •  

  •  

Au Burkina Faso, les structures publiques de soins sont organisées en trois niveaux qui assurent des soins primaires, secondaires et tertiaires.


Le premier niveau est constitué par le district sanitaire qui comprend deux échelons :

- les Centres de Santé et de Promotion Sociale (CSPS), structures de base du système de santé : présents dans les gros villages et petites villes, ils sont dépourvus de médecins et sont dirigés par un infirmier diplômé, aidé d'infirmiers correspondant à nos aide-soignants. Ce sont eux qui ont le plus de contact avec la population en brousse.

- les Centres Médicaux avec Antenne Chirurgicale (CMA) : présents dans les villes de moyenne importance, ils sont dirigés par un médecin, aidé d'infirmiers. Ils servent de référence pour les formations sanitaires du district.

La commune de Tiébélé dispose d’un CSPS, placé sous l’autorité d’un Infirmier Major qui a sollicité DILÉ en vue de l’aider à améliorer l’équipement de son centre en matériels et médicaments.

Nous avons accepté de répondre favorablement en accordant une aide, mais uniquement pour l’achat de matériels.

Coût : 2 400 euros.


Forage de Guéno
Le forage est terminé et sa mise en service a été effectuée. Le débit est de 10 m3/h ce qui représente un bon rendement
Ecole de Gougogo-Kampala
Le maire de Pô, commune dont dépend Gougogo Kampala, a sollicité l'aide de Dilé pour la construction d'une école de trois classes auxquelles s'ajouteraient un bureu, un magasin et des latrines ; un cofinancement à parts égales a été défini entre la mairie et l'association.
C'est la première fois qu'une telle coopération est mise en place. Les membres de Dilé espèrent qu'elle fera tache d'huile et que d'autres projets de cette sorte pourront voir le jour dans la région.
La construction est en cours mais a pris du retard en raison d'une inondation du chantier lors de la saison des pluies. Les classes devraient cependant être ouvertes au plus tard au cours de 2013.
Aide au CREN
Nous avons, cette année encore apporté une aide financière aux sœurs dominicaines qui prennent en charge des nourrissons dénutris et malades ainsi que leurs mères. Il nous semble indispensable de soutenir cette équipe très efficace et paticiper ainsi à la lutte contre la mortalité infantile.
Sida
Dilé poursuit son aide financière aux malades du sida soit en assurant le paiement des médicaments nécessaires quand ils développent des maladies opportunistes (non prises en charge par le système de santé burkinabé) et qu'ils ne peuvent acquérir eux-mêmes faute de moyens, soit en leur permettant de créer une activité artisanale par le biais d'un micro crédit. Ce dernier nouvellement créé fonctionne bien.
Zegziga
Les fosses fumières ont été mises en place et le busage des puits effectué ce qui devrait permettre une amélioration du rendement du jardin potager collectif.
Micro crédit
L'association Nassara zena gère de façon satisfaisante le fonds de crédit en attribuant aux femmes qui le souhaitent un prêt et en s'assurant que les remboursements sont bien effectués.

 

Mis à jour (Lundi, 30 Avril 2018 16:53)

 
Burkina Faso Sud - Po Tiebele

dile-jpg2

Bretagne - Pays Bigouden