Actions projetées

Prévisions pour l'année 2013

CREN
Les nourrissons dénutris sont la préoccupation principale du centre mais Sœur Evelyne, sa directrice, se préoccupe aussi du sort des mamans pour lesquelles mauvaise santé et situation précaire constituent très souvent le lot habituel. Des petites formations leurs sont proposées qui devraient améliorer leur vie quotidienne :
1.Alphabétisation
2.Cours de couture et de tricol
3.Participation des femmes à la fabrication de savon. Cela permet de leur inculquer dans le même temps quelques notions d'hygiène
4.Cours de jardinage et d'élevage d'animaux de ferme
Dilé participe à hauteur de 4500€ au budget du dispensaire mais pour l'année 2013 sœur Evelyne a demande  1000 € supplémentaires. Cette somme sera consacrée à l’achat et la mise en place d’un « bio digesteur ». Cet appareil produra du gaz en quantité suffisante pour assurer les besoins du centre en énergie. C'est de la bouse de vache qui servira de combustible et les déchets engendrés seront utilisés comme engrais pour le jardin potager. L'utilisation de ce système écologique aura pour effet des économies d’argent et de bois (denrée de plus en plus rare pour les Burkinabé).
Forage de Goumpia
Il a paru indispensable à l'association d'apporter son aide à ce village très isolé. Le forage projeté assurera les besoins en eau potable à près de 800 personnes.
Campagne ophtalmologique
DILE a prévu une nouvelle campagne de soins oculaires. Après dépistage des personnes susceptibles de recevoir des soins une sélection sera faite : d'une part les personnes atteintes de cataractes qui devront être opérées et d'autre part celles présentant diverses affections qui recevront de simples soins. La durée de la campagne s'étendra sur 6 semaines et débutera en février/mars.
Atelier de couture
Ce sont les hommes qui façonnent la plupart des vêtements des burkinabés. Il s'agirait de créer pour eux un atelier d'apprentissage avec l'achat de quelques machines à coudre.
Création d'un micro crédit pour un projet d'élevage
Deux hommes ont demandé à bénéficié de l'attribution d'un prêt qui leur permettrait de créer un centre d'embouche ovin. Leur projet, très élaboré, consiste à créer chacun une ferme sur laquelle ils projettent d'engraisser 75 moutons sur 18 mois.
Le micro crédit fonctionnerait de la même façon que celui des femmes avec création d'une association et ouverture d'un compte bancaire. Les remoursements se feraient à la vente des moutons.
Aide aux malades du sida
Lors du prochain déplacement sur place de membres de Dilé, le point sera fait sur le bon fonctionnement de l'aide proposée qui amènera l'association à augmenter, si nécessaire, sa participation.
Ecole de Boungou
1.travaux de refection de la  chappe de ciment des trois classes existantes
2.construction d'une quatrième classe
Le cycle de l'instruction en primaire prévoit six degrés d'enseignement. Dans l'idéal il faudrait  donc que chaque école comporte six classes. Chaque classe accueillant au moins 70 élèves ce ne serait pas un luxe. Dilé espère pouvoir entreprendre en 2013 la construction d'une quatrième classe en espérant pouvoir continuer l'extension dans les années suivantes.
CREN
Les nourrissons dénutris sont la préoccupation principale du centre mais Sœur Evelyne, sa directrice, se préoccupe aussi du sort des mamans pour lesquelles mauvaise santé et situation précaire constituent très souvent le lot habituel. Des petites formations leurs sont proposées qui devraient améliorer leur vie quotidienne :
1. Alphabétisation
2. Cours de couture et de tricot
3. Participation des femmes à la fabrication de savon. Cela permet de leur inculquer dans le même temps quelques notions d'hygiène
4. Cours de jardinage et d'élevage d'animaux de ferme

Dilé participe à hauteur de 4500€ au budget du dispensaire mais pour l'année 2013 sœur Evelyne a demande  1000 € supplémentaires. Cette somme sera consacrée à l’achat et la mise en place d’un « bio digesteur ». Cet appareil produra du gaz en quantité suffisante pour assurer les besoins du centre en énergie. C'est de la bouse de vache qui servira de combustible et les déchets engendrés seront utilisés comme engrais pour le jardin potager. L'utilisation de ce système écologique aura pour effet des économies d’argent et de bois (denrée de plus en plus rare pour les Burkinabé).

Forage de Goumpia
Il a paru indispensable à l'association d'apporter son aide à ce village très isolé. Le forage projeté assurera les besoins en eau potable à près de 800 personnes.

Campagne ophtalmologique
DILE a prévu une nouvelle campagne de soins oculaires. Après dépistage des personnes susceptibles de recevoir des soins une sélection sera faite : d'une part les personnes atteintes de cataractes qui devront être opérées et d'autre part celles présentant diverses affections qui recevront de simples soins. La durée de la campagne s'étendra sur 6 semaines et débutera en février/mars.

Atelier de couture
Ce sont les hommes qui façonnent la plupart des vêtements des burkinabés. Il s'agirait de créer pour eux un atelier d'apprentissage avec l'achat de quelques machines à coudre.

Création d'un micro crédit pour un projet d'élevage
Deux hommes ont demandé à bénéficié de l'attribution d'un prêt qui leur permettrait de créer un centre d'embouche ovin. Leur projet, très élaboré, consiste à créer chacun une ferme sur laquelle ils projettent d'engraisser 75 moutons sur 18 mois.
Le micro crédit fonctionnerait de la même façon que celui des femmes avec création d'une association et ouverture d'un compte bancaire. Les remoursements se feraient à la vente des moutons.

Aide aux malades du sida
Lors du prochain déplacement sur place de membres de Dilé, le point sera fait sur le bon fonctionnement de l'aide proposée qui amènera l'association à augmenter, si nécessaire, sa participation.

Ecole de Boungou
1. Travaux de refection de la  chappe de ciment des trois classes existantes
2. Construction d'une quatrième classe
Le cycle de l'instruction en primaire prévoit six degrés d'enseignement. Dans l'idéal il faudrait  donc que chaque école comporte six classes. Chaque classe accueillant au moins 70 élèves ce ne serait pas un luxe. Dilé espère pouvoir entreprendre en 2013 la construction d'une quatrième classe en espérant pouvoir continuer l'extension dans les années suivantes.

Mis à jour (Lundi, 22 Octobre 2012 14:41)

 
Burkina Faso Sud - Po Tiebele

dile-jpg2

Bretagne - Pays Bigouden